Pour vous offrir le meilleur service possible, Mon Eden utilise des cookies. En continuant votre navigation sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus
Avis
01 80 92 60 92
Catalogue >  Potager verger >  Fruits à pépins >  Pommes  > Pommier James Grieve Autofertile en pot
Photo de  Pommier James Grieve Autofertile en pot
Photo de  Pommier James Grieve Autofertile en pot

Pommier James Grieve Autofertile en pot

Gobelet de 2 ans Tronc droit de 60 cm - 3 à 5 branches au-dessus du tronc Vendu et expédié par Mon Eden Voir le détail de l'offre
Le pommier James Grieve est une variété autofertile et à fructification rapide. Ses fruits sont très bons et l'arbre se cultive facilement. Le pommier James Grieve a une végétation faible et trapue produisant un fruit de forme sphérique, lisse, jaune verdâtre à jaune marbré de brun rouge, à chair fine et juteuse, acidulée, rafraîchissante. Convient comme pomme de table, pâtisserie et compote. Il est un peu sensible aux maladies. Pommier pour t... Lire la suite
Prix unitaire : 34,90 €
1
Ajouter au panier
Chez vous à partir du 24/12/2016
Nos services
Livraison
Paiement
Conditionnement

Pommier James Grieve Autofertile en pot Gobelet de 2 ans Tronc droit de 60 cm - 3 à 5 branches au-dessus du tronc

Vendu et expédié par Mon Eden
Prix unitaire : 34,90 €
1
Ajouter au panier
Chez vous à partir du 24/12/2016
Le pommier James Grieve est une variété autofertile et à fructification rapide. Ses fruits sont très bons et l'arbre se cultive facilement.
Le pommier James Grieve a une végétation faible et trapue produisant un fruit de forme sphérique, lisse, jaune verdâtre à jaune marbré de brun rouge, à chair fine et juteuse, acidulée, rafraîchissante. Convient comme pomme de table, pâtisserie et compote.
Il est un peu sensible aux maladies.
Pommier pour tous types de sols, variété très fertile et bon pollinisateur pour les autres variétés. Peut fructifier dès la première année de plantation. Convient pour les petits jardins et même en pot sur terrasse ou balcon.
Maturité : fin août, début septembre

Ce petit arbre, est adapté aux climats tempérés, de préférence humides (voilà pourquoi la Normandie est célèbre pour ses vergers de pommiers).
La plupart des sols peuvent convenir à la culture du pommier, avec une préférence pour les sols profonds, argilo-calcaires ou silico-argileux.
Choisir un espace ensoleillé à mi-ombragé, à l’abris du vent.

Les étapes de la plantation du pommier :

1. Quelques jours avant la mise en place, ouvrez le trou de plantation d’environ 80 cm de côté sur 60 à 80 cm de profondeur. Si la terre extraite n’est pas de bonne qualité, incorporez-y un engrais de fond ou un fumier bien décomposé. Puis, décompactez le fond du trou.

2. Taillez l’extrémité des racines (si arbre en racines nues) et raccourcissez d’environ un tiers les branches les plus longues au-dessus d’une ramification partant vers l’extérieur. Coupez également proprement les racines et les rameaux qui sont cassés ou abîmés.

3.Placez l’arbre au centre du trou en répartissant bien les racines. Le point de greffe doit se trouver au-dessus du sol. Puis, rebouchez et tassez avec le pied. Formez une cuvette autour du tronc. Arrosez abondamment même si le sol est humide. Enfin, attendez plusieurs jours avant d’attacher le tuteur au tronc, tout en protégeant bien l’écorce.

Nom Latin : Malus domestica 'Cramoisie de Gascogne'
Famille : Rosacées
Origine : Asie du sud ouest
Classification Botanique : Rosacées / Malus / domestica / 'Cramoisie de Gascogne'
Période optimale de plantation :
à l'automne : De mi-septembre à début décembre
Utilisation :
Isolé, Potager, Verger
Rusticité :
Résiste jusqu'à -30 °C
Ensoleillement :
Plein soleil, Mi-Ombre
Nature du sol : Neutre
Feuillage : Caduque
Période de floraison : De mi-mars à début juin
Taille adulte : 1000 cm
Plantation :
Ce petit arbre, est adapté aux climats tempérés, de préférence humides (voilà pourquoi la Normandie est célèbre pour ses vergers de pommiers).
La plupart des sols peuvent convenir à la culture du pommier, avec une préférence pour les sols profonds, argilo-calcaires ou silico-argileux.
Choisir un espace ensoleillé à mi-ombragé, à l’abris du vent.

Les étapes de la plantation du pommier :

1. Quelques jours avant la mise en place, ouvrez le trou de plantation d’environ 80 cm de côté sur 60 à 80 cm de profondeur. Si la terre extraite n’est pas de bonne qualité, incorporez-y un engrais de fond ou un fumier bien décomposé. Puis, décompactez le fond du trou.

2. Taillez l’extrémité des racines (si arbre en racines nues) et raccourcissez d’environ un tiers les branches les plus longues au-dessus d’une ramification partant vers l’extérieur. Coupez également proprement les racines et les rameaux qui sont cassés ou abîmés.

3.Placez l’arbre au centre du trou en répartissant bien les racines. Le point de greffe doit se trouver au-dessus du sol. Puis, rebouchez et tassez avec le pied. Formez une cuvette autour du tronc. Arrosez abondamment même si le sol est humide. Enfin, attendez plusieurs jours avant d’attacher le tuteur au tronc, tout en protégeant bien l’écorce.

Le pommier étant autostérile, la pollinisation ne peut se faire que grâce à un autre pommier planté à proximité.

Nature du sol : Neutre Période optimale de plantation à l'automne : De mi-septembre à début décembre
Taille :
Supporte une taille : de rafraichissement
Astuces pour l'entretien et l'épanouissement de la plante :
La Taille :

Ne pas tailler la première année suivant la plantation. Puis, afin de stimuler l’apparition de belles et nombreuses ppmmes, il est important de pratiquer une taille de fructification avant la reprise de la végétation. Sur les arbres déjà productifs, il faut procéder à une taille de nettoyage pour supprimer le bois mort ou les branches mal positionnées et éclaircir le centre de l'arbre pour y faire pénétrer la lumière du soleil.

La taille de fructification a un rôle important dans le développement de votre arbre fruitier ainsi que dans la maîtrise de sa production. Cette taille n’est employée que sur les arbres formés et non sur les jeunes arbres. Il doit donc avoir une charpente solide.

1. Commencez par supprimer les branches mortes, celles qui s’entrecroisent et les bois abîmés.
2. Retirez les vieux fruits qui auraient pu rester sur les branches.
3. Il faut éclaircir le fruitier après l’avoir nettoyé. Supprimez pour cela toutes les branches poussant vers l’intérieur de l’arbre. Elles n’ont aucune utilité et peuvent altérer la fructification.
4. On va également enlever les branches qui poussent verticalement depuis le tronc (gourmands).

Les pommiers, qui portent des fruits sur des branches anciennes. Le principe de base de cette taille est de couper en hiver (hors gelées) tous les rameaux poussant à la verticale. En effet, ces rameaux généralement appelés "rameaux à bois" ne produisent pas de fruits. On les taille pour ne laisser que les rameaux poussant à l'horizontale ou vers le bas qui seront, eux, porteurs de nombreux fruits. Chaque année, les branches horizontales seront rabattues d'un tiers afin que les fruits soient bien approvisionnés en sève et que l'arbre émette un maximum de bourgeons à fleurs. On taille plus long les branches du bas et plus court celles du sommet de l'arbre.

L'Arrosage :

Hormis en cas de canicule et de sécheresse prolongée, inutile d'arroser les pommiers ! Contentez-vous de décroûter la surface du sol par un léger griffage de temps en temps et de maintenir propre le pied des arbres.

Nourriture :

Vous pouvez apporter du fumier bien décomposé ou du compost mûr au pied de l'arbre, à l'automne, après avoir griffé le sol.

Traitements :

Pour éliminer la plupart des prédateurs, appliquez un traitement d’hiver. A base d’huiles, il élimine les parasites installés dans les creux de l'écorce. Diluez-le soigneusement et n'augmentez jamais les doses indiquées. La pulvérisation s'opère en décembre puis en février, avec un dosage plus léger. Au printemps installez des pièges à phéromones qui attireront et piègeront les carpocapses.


Astuces & utilisations :
Utilisation : Le pommier est l'arbre fruitier le plus cultivé en Europe.
Les fleurs ne donnent généralement des fruits que si le pollen d'une autre variété vient les féconder. Aussi, il est recommandé de planter un verger de différentes espèces. Les insectes transportent le pollen de fleur en fleur. Pour éviter une récolte abondante qu'une année sur deux, il est bon d'éliminer un certain nombre de fruits, en période d'abondance.
Mon jardinier en ligne
Découvrez notre service
de conseil et suivi personnalisé
Inscrire ma nouvelle plante
L’avis des internautes pour Pommier James Grieve Autofertile en pot
0 avis
; ;