Pour vous offrir le meilleur service possible, Mon Eden utilise des cookies. En continuant votre navigation sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus
Avis
01 80 92 60 92
-15% sur tout le site* de samedi à lundi !
* Valable du 20 au 22 janvier 2018, sur tous les articles vendus par Mon Eden, hors poterie.
Calendrier du jardinage

Calendrier jardin

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin chaque semaine.
VOIR
Publié le 28/06/2017

Le Bananier en détail

Avec ses très longues feuilles allant du vert tendre à des teintes rouges, le bananier est souvent considéré comme la plus grande herbe au monde. En choisissant bien son cultivar, il est tout à fait possible de faire pousser cette plante exotique sous nos latitudes, en intérieur comme en extérieur.

Un petit peu de botanique...

Le bananier fait partie de la famille des Musacées et appartient au genre Musa. La famille regroupe de grandes plantes monocotylédones et herbacées. C’est-à-dire que ces plantes, bien qu’atteignant parfois plus de vingt mètres de haut, n’ont pas de tronc. En effet, elles ne produisent pas de lignine, la molécule capable de rigidifier les tissus. Elles ont donc dû s’adapter pour avoir un port érigé, en créant un pseudo tronc formé par la base des feuilles enroulées en spirale.

Son origine

À ses débuts, le bananier se développait dans une zone englobant la Mélanésie, l’Indonésie, la Nouvelle-Guinée et une partie de l’Inde.
Au XVIe siècle, alors que les grands voyages d’exploration en partance de l’Europe battaient leur plein, le bananier fut introduit aux Amériques. La production étant une réussite, elle s’est étendue sur la plupart des zones tropicales.

Portrait

Toute la partie aérienne du bananier est issue d’un gros bulbe duquel s’échappe un impressionnant réseau de racines. Il lui permet d’assouvir des besoins importants en eau.
Au-dessus s’érige une tige formée par la base spiralée des feuilles. Puis s’épanouissent des longues et larges palmes, au port aérien. Celles-ci sont insérées le long d’une spirale à l’apex de la tige.
La couleur des palmes varie selon le cultivar : vert clair à vert profond pour le basjoo, strié de rouge pour le bananier rouge d’Abyssinie. Une fois mature et dans de bonnes conditions, une large inflorescence se développe à l’extrémité de la tige. Cette floraison aboutit parfois à la production d’un régime de bananes.

Conseils de culture

Suivez les précieux conseils de Mon Eden

Comment la soigner ?

Symptômes
Diagnostic Maladie ou ravageur
Traitement et soins à apporter
Chute de feuilles, nécrose des racines et apparition de galles.
Il s’agit de nématodes contenus dans le substrat. Ils s’attaquent au système racinaire.
Utilisez un nématicide pour un traitement curatif.
En préventif, vous pouvez verser de l’eau chaude (60°) sur le sol, sur une période d’une quinzaine de minutes.
Votre bananier ternit, vous observez des galeries creusées à la base de la tige principale.
Des charançons s’attaquent à la tige de votre bananier.
Vous pouvez optez pour des insecticides de contact.

Ou alors, alternative moins polluante, pour un prédateur naturel comme la sordidine, installé dans des pièges à mettre au pied de la plante.

Utilisations

Le bananier est la base de l’alimentation pour beaucoup de populations. C’est le premier fruit produit dans le monde et la quatrième culture la plus importante.

Sous nos climats, la production n’est pas significative : il faut beaucoup d’humidité et de chaleur pour qu’un bananier développe une inflorescence. Néanmoins il fait une parfaite plante exotique à ajouter dans son jardin, à condition de choisir les cultivars rustiques. D’autres cultivars permettent également de le faire pousser en intérieur, dans un grand pot.

Articles associés :

Retrouvez toutes nos rubriques édito

La belle plante

La belle plante

Apprenez à mieux connaître les hôtes de votre jardin
Astuce jardinage

Astuce jardinage

Des conseils pour réussir vos plantations et l'entretien de votre jardin
Calendrier du jardinier

Calendrier du jardinier

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin cette semaine