Pour vous offrir le meilleur service possible, Mon Eden utilise des cookies. En continuant votre navigation sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus
Avis
01 80 92 60 92
25% de réduction sur tous nos camélias !

* Valable du 23 au 26 janvier 2018 sur toute la catégorie « CAMÉLIAS », dans la limite des stocks disponibles.

Calendrier du jardinage

Calendrier jardin

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin chaque semaine.
VOIR
Publié le 29/03/2017

Le Caesalpina en détail

Arbuste aérien aux longues feuilles légères, le Caesalpinia possède une floraison rouge incroyable, d’où son nom mérité de petit flamboyant. Mais ne vous faites pas avoir : sous ses airs exotiques et légers, le Caesalpinia est bien plus résistant qu’il pourrait le laisser penser.

Un petit peu de botanique...

Le Caesalpinia appartient à la famille des Fabacées – regroupant les Légumineuses et les Papilionacées – comme le trèfle blanc ou l’arbre de Judée. La famille a pour particularité de posséder une protéine très proche de l’hémoglobine de notre sang. En capturant l’oxygène présent au niveau des racines, elle arrive à fixer le diazote, ce qui est très bénéfique à la croissance des autres plantes et plutôt rare dans le règne végétal.

Son origine

À l’état sauvage, on trouve le Caesalpinia au Mexique et en Amérique du Sud, mais aussi dans des îles du Pacifique et à Madagascar. Le Caesalpinia tire son nom de celui du botaniste italien Andrea Cesalpino qui eut l’idée de faire une classification des plantes basée sur les fleurs, les graines et les fruits, bien avant celle de référence de Carl von Linné.

Portrait

Si l’on avait à qualifier le Caesalpinia d’un adjectif, celui choisi serait certainement aérien. Au bout de quelques années seulement, cet arbuste au port étalé forme un petit nuage harmonieux. Ses longues feuilles très segmentées font penser à celles du mimosa. Elles prennent une teinte fraîche d’un vert bleuté.

Au moment de sa floraison, apparaissent des cimes d’une trentaine de centimètres, formées par des petites fleurs desquelles dépassent de longues étamines.

Du début de l’été à la fin septembre, il se pare de magnifiques fleurs d’un jaune lumineux, accentué par le rouge vif et brillant des étamines.

En fin de floraison, l’arbre s’orne pour quelques temps de gousses marron d’une dizaine de centimètres.

Conseils de culture

Suivez les précieux conseils de Mon Eden

Comment la soigner ?

Malgré son aspect exotique et gracieux, le Caesalpinia est relativement rustique. Quelques parasites peuvent néanmoins l’ennuyer :
Symptômes
Diagnostic Maladie ou ravageur
Traitement et soins à apporter
En avril-mai les feuilles de votre plante présentent des décolorations en petites taches jaunes.
En vous approchant suffisamment près de la plante, vous pourrez distinguer des petites araignées rouges sur la face intérieure des feuilles.
Ces araignées supportent mal l’humidité. En début de colonisation, en humidifiant la plante elles s’en iront.

Si toutefois vous vous y preniez tard, vous pourriez toujours utiliser un acaricide à base de plantes.
Les feuilles montrent un état fatigué de la plante. Certaines parties sont collantes et peuvent noircir.
Votre plante peut être la cible de pucerons. Là encore, en y regardant de plus près, vous pourrez les observer.
Une aspersion de la plante avec une solution diluée de savon noir peut suffire.

Ou alors vous pouvez utiliser des prédateurs naturels comme les coccinelles, si vous voulez éviter les insecticides.

Utilisations

Le caractère exotique du Caesalpinia permet facilement de donner une thématique à un jardin. Ainsi, on l’utilise soit en arbre isolé, soit dans un massif avec quelques euphorbes ou des bambous nains par exemple. Il est également possible de le faire pousser comme plante d’intérieur en l’exposant à la lumière et en le taillant.

En zone tropicale, sa croissance rapide lui permet d’être utilisé en haie pour garder le bétail.

Enfin, la toxicité de ses graines est actuellement étudiée pour en faire des traitements antiparasitaires, comme des vermifuges.

Articles associés :

Retrouvez toutes nos rubriques édito

La belle plante

La belle plante

Apprenez à mieux connaître les hôtes de votre jardin
Astuce jardinage

Astuce jardinage

Des conseils pour réussir vos plantations et l'entretien de votre jardin
Calendrier du jardinier

Calendrier du jardinier

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin cette semaine