Pour vous offrir le meilleur service possible, Mon Eden utilise des cookies. En continuant votre navigation sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus
Avis
01 80 92 60 92
25% de réduction sur tous nos camélias !

* Valable du 23 au 26 janvier 2018 sur toute la catégorie « CAMÉLIAS », dans la limite des stocks disponibles.

Calendrier du jardinage

Calendrier jardin

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin chaque semaine.
VOIR
Publié le 12/04/2017

Le Crocosmia en détail

Derrière ce nom peu connu du grand public se cache une ravissante plante bulbeuse que vous avez déjà surement aperçue le long d’un sentier en vacances. Le Crocosmia a des grandes hampes florales, vivement colorées, qui lui donnent des airs de glaïeul. Alliées à sa très forte rusticité, elles en font une parfaite plante de massif.

Un petit peu de botanique...

Le Crocosmia appartient à la famille des Iridacées, tout comme le crocus, le glaïeul ou l’iris.
C’est une plante monocotylédone, c’est-à-dire qu’elle se développe à partir d’un seul sac de réserves, appelé le cotylédon. Les monocotylédones ont très majoritairement un aspect herbacé : leurs feuilles sont striées dans le sens de la longueur. Le Crocosmia peut être caduque ou au contraire persistant.

Son origine

Originaire d’Afrique du Sud, le Crocosmia a rapidement conquis du territoire grâce à son allure et à sa très bonne résistance. Ainsi, actuellement, il en existe près de quatre cents cultivars répartis sur les cinq continents.
Le nom du Crocosmia vient du grec : « osme » signifiant odeur et « krokos » safran. Ce nom n’est pas si étonnant quand on sait que le crocus, de laquelle le safran est extrait, est une proche parente.

Portrait

Cette plante vivace bulbeuse a un port dressé très ramifié, ce qui lui donne l’aspect d’une touffe verte d’une soixantaine de centimètres de hauteur. Ses feuilles sont longues et étroites, épaisses et de couleur vert sombre. De longues nervures, parallèles à l’axe de la feuille, la parcourent jusqu’à converger en une pointe, donnant à la feuille une forme lancéolée.

Du début de l’été jusqu’au milieu de l’automne, cette touffe s’orne de longues grappes de fleurs nectarifères. Selon les cultivars, la forme des fleurs et leurs couleurs varient. Le Crocosmia a normalement des fleurs d’un joli jaune-orangé, le cultivar George Davidson en a d’un jaune tonique et le Lucifer d’un splendide rouge feu.

Plus tard dans la saison, les fleurs pollinisées laissent la place à des petites capsules sombres renfermant les graines.

Conseils de culture

Suivez les précieux conseils de Mon Eden

Comment la soigner ?

Le Crocosmia est une espèce d’une résistance rare. A tel point que certains hybrides sont considérés comme des plantes envahissantes.
Symptômes
Diagnostic Maladie ou ravageur
Traitement et soins à apporter
Les jeunes pousses sont rongées en leur centre.
Par une nuit tiède, sortez. Vous observerez des armées d’escargots et de limaces se repaissant sur les jeunes feuilles de votre plante.
Une astuce de grand-mère consiste à pailler votre massif avec de la sciure de bois et à placer des coupelles contenant de la bière dans lesquelles les limaces iront se noyer.

Autrement, certains produits existent, même valables en agriculture biologique. Ou bien utilisez des pièges à limaces !

Utilisations

Le Crocosmia a eu le vent en poupe dans les années soixante-dix. Puis il est peu à peu tombé dans l’oubli pour finalement faire un retour en force depuis quelques années.
Vous pouvez l’utiliser comme végétal de taille intermédiaire dans un massif, mais aussi en bordure ou même dans un gros pour lequel son port sera un peu plus tombant.

Articles associés :

Retrouvez toutes nos rubriques édito

La belle plante

La belle plante

Apprenez à mieux connaître les hôtes de votre jardin
Astuce jardinage

Astuce jardinage

Des conseils pour réussir vos plantations et l'entretien de votre jardin
Calendrier du jardinier

Calendrier du jardinier

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin cette semaine