Pour vous offrir le meilleur service possible, Mon Eden utilise des cookies. En continuant votre navigation sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus
Avis
01 80 92 60 92
Calendrier du jardinage

Calendrier jardin

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin chaque semaine.
VOIR
Publié le 13/06/2017

Le Dasylirion en détail

Dotés d’une très bonne résistance au froid, à l’effet graphique riche et à la croissance facilement modulable, nous découvrons trois représentants exotiques du genre Dasylirion.

Un petit peu de botanique...

Le genre Dasylirion provient de la famille des Asparagacées. Elle regroupe des plantes monocotylédones, comme les orchidées, les joncs ou encore les palmiers. Même si les Dasylirions ont des airs en commun avec ces derniers, il ne faut pas confondre les deux genres : ils n’appartiennent pas à la même famille. On peut néanmoins les approcher des Yuccas.
Les Asparagacées sont généralement des plantes des climats chauds. Une mesure évolutive a permis de sélectionner les individus portant les feuilles les plus réduites, pour ne pas perdre de leur précieuse ressource en eau par évapotranspiration.

Son origine

Les Dasylirions que nous présentons viennent tous trois du Mexique. Leur métabolisme est parfaitement adapté aux régions sèches et aux températures extrêmes. Le Dasylirion longissimum s’est acclimaté au désert du Chihuahua, dans le nord-est du Mexique, le Dasylirion serratifolium est originaire du centre du Mexique et le Dasylirion wheeleri a la zone la plus étendue, allant du centre du Mexique au désert du Sonora dans l’Arizona.

Portrait

Nos trois Dasylirions ont en commun des feuilles bien singulières. Elles sont plates et longues, légèrement plus charnues en leur centre. Leurs bordures peuvent être hérissées de petites épines. Leur couleur bleutée contraste avec celle camel des feuilles séchées encore accrochées à la base d’une boule feuillue d’un diamètre important. Chaque essence possède ses propres caractéristiques.

Par exemple la wheeleri possède un tronc extrêmement réduit, disparaissant sous la taille de la boule de feuilles. Sa floraison est une lance érigée de près de trois mètres de haut et sa croissance est très lente.

Le longissimum a lui une croissance bien plus rapide, et il forme un tronc plus important. Au printemps il forme une grosse grappe de fleurs de couleur crème.

Quant au serratifolium, il a une croissance très lente et ses feuilles possèdent des petits filaments blancs en extrémité.

Conseils de culture

Suivez les précieux conseils de Mon Eden

Comment le soigner ?

Les dasylirions sont très rustiques. Si ses prédateurs ne l’inquiètent pas trop, il faut néanmoins faire attention à son environnement.
Symptômes
Diagnostic Maladie ou ravageur
Traitement et soins à apporter
L’état général de la plante se dégrade, des taches de décoloration apparaissent sur les feuilles.
Touchez le substrat de pousse. Celui-ci doit être pratiquement sec avant chaque arrosage.
Si vous avez trop arrosé votre plante, donnez-lui un engrais spécifique et adaptez-vous à son rythme de plante de sécheresse.
Des petites toiles blanches couvrent certaines zones des feuilles.
Il s’agit d’une attaque d’araignées rouges. Elles ne feront pas grand mal à votre plante.
Utilisez un traitement acaricide.

Utilisations

Les Dasylirions sont utilisés sur des parcelles ornementales pour leur haut graphisme. On les retrouve bien souvent sur des milieux caillouteux secs. Le choix d’une variété plutôt qu’une autre se fait le plus souvent à travers un choix de rapidité de croissance ainsi que sur la hauteur désirée, une fois à l’âge adulte. On peut également les cultiver dans des pots.

Articles associés :

Retrouvez toutes nos rubriques édito

La belle plante

La belle plante

Apprenez à mieux connaître les hôtes de votre jardin
Astuce jardinage

Astuce jardinage

Des conseils pour réussir vos plantations et l'entretien de votre jardin
Calendrier du jardinier

Calendrier du jardinier

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin cette semaine