Pour vous offrir le meilleur service possible, Mon Eden utilise des cookies. En continuant votre navigation sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus
Avis
01 80 92 60 92
Calendrier du jardinage

Calendrier jardin

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin chaque semaine.
VOIR
Publié le 23/05/2017

Le Phormium en détail

Le Phormium, communément appelé lin de Nouvelle-Zélande, forme de grandes touffes très élégantes, au feuillage persistant, élancé et panaché, surmonté, pendant la floraison, d’une hampe florale portant de nombreuses fleurs rouges.

Un petit peu de botanique...

Le Phormium appartient à la famille des Agavacées, et, contrairement à ce que le nom vernaculaire « lin de Nouvelle-Zélande » peut suggérer, il n’est pas apparenté au lin de nos régions. Il s’agit de familles botaniques très différentes, réunies par l’usage qu’en fait l’homme.

Son origine

Le Phormium est originaire de Nouvelle-Zélande, vous l’aurez deviné, où il pousse à l’état naturel dans les zones marécageuses. Depuis des siècles, les Maoris propagent le Phormium et extraient les fibres contenues dans ses feuilles pour en faire des vêtements, cordes, filets de pêche, paniers... Il a été importé en Europe à partir du 19e siècle, principalement comme plante ornementale.

Portrait

Le Phormium est une plante vivace à feuilles persistantes, très appréciée pour les grandes touffes aux teintes vertes, pourpres, jaunes qu’il forme. Les feuilles érigées en forme d’épées peuvent atteindre 2 à 3 mètres de longueur. Un effet très spectaculaire peut être obtenu en combinant plusieurs variétés aux teintes contrastées. La hampe florale dépasse largement le feuillage, atteignant, pour les plus grandes variétés, jusqu’à 5 mètres de hauteur. Elle se pare de fleurs rouges, riches en nectar, qui attirent les oiseaux et insectes pollinisateurs.

Conseils de culture

Suivez les précieux conseils de Mon Eden

Comment le soigner ?

Le Phormium craint les fortes gelées, s’il est planté en pleine terre, protégez la base de la plante en hiver, par un paillage ou des branches de conifères.
Symptômes
Diagnostic Maladie ou ravageur
Traitement et soins à apporter
Des amas blanc-rosé à l’aspect cotonneux sont présents sur les feuilles. Les feuilles se dévitalisent.
Votre Phormium subit une attaque de cochenilles farineuses qui se nourrissent de la sève.
Eliminez les insectes avec un chiffon imbibé d’eau savonneuse (savon noir de préférence) ou d’alcool à brûler. Si l’attaque est trop importante coupez et brûlez les parties atteintes. Le purin d’orties est efficace pour lutter contre ces envahisseurs.
Les feuilles sont tâchées et très chlorosées.
Les tétranyques tisserands, acariens microscopiques communément appelés araignées rouges, sont passés à l’attaque.
Ces acariens aiment la chaleur sèche, évitez d’exposer à la chaleur vos plantes en pots, et humidifiez régulièrement les feuilles. Eliminez les parties fortement atteintes.
Evitez l’excès d’engrais azoté.
Au jardin, favorisez la biodiversité, les prédateurs se chargeront de limiter la population d’acariens.

Utilisations

Comme plante ornementale, le Phormium permet de nombreuses possibilités. En pleine terre, en isolé, pour les plus grandes variétés, dans les rocailles, pour former des haies vives ou des massifs diversement colorés de vert, pourpre, bronze. Vous pouvez les associer à des graminées en touffes, pour un contraste de feuilles rigides et tiges ondulant au vent. Le Phormium est également très décoratif en pot, sur la terrasse, où vous ne vous lasserez pas d’admirer sa spectaculaire floraison. N’oubliez pas d’abriter vos pots en période de gel !

Et puis, si vous avez la fibre artisanale, vous adopterez peut-être les techniques Maories pour confectionner des vêtements, paniers...

Articles associés :

Retrouvez toutes nos rubriques édito

La belle plante

La belle plante

Apprenez à mieux connaître les hôtes de votre jardin
Astuce jardinage

Astuce jardinage

Des conseils pour réussir vos plantations et l'entretien de votre jardin
Calendrier du jardinier

Calendrier du jardinier

Retrouvez tous les gestes à faire dans votre jardin cette semaine