Pour vous offrir le meilleur service possible, Mon Eden utilise des cookies. En continuant votre navigation sur le site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus
En raison d'un incident technique, notre service client est injoignable pour le moment. Veuillez réessayer ultérieurement. Merci de votre compréhension.
Avis
01 80 92 60 92

Quel bambou choisir selon votre usage ?


Il existe aujourd'hui de nombreuses variétés de bambous ayant réussi à s'accomoder à nos climats, avec chacun leurs touches exotiques qui les rendent attrayants, et viennent embellir nos extérieurs. Savoir choisir la bonne variété selon l'utilisation que vous souhaitez en faire, est primordiale. En effet, de ce choix dépendra le résultat final et son bon épanouissement. Laissez-vous guider par ces quelques conseils, en espérant qu'ils répondent à vos interrogations !

Pour mettre dans un pot


Pour donner une ambiance zen, élégante et exotique à votre terrasse ou balcon, un bambou en pot est une idée très tendance. Selon si vous allez souhaiter un port tout en hauteur sous forme de colonne pour son élégance, ou un port plus touffu pour faire office de barrière visuelle (vis-à-vis de vos voisins par exemple ;-), vous ne choisirez pas les mêmes variétés. D'une manière générale, nous conseillons toujours l'utilisation de bambous non traçants (les Fargesia, ici Murielae ou Rufa), afin d'éviter une colonisation complète du pot, voir même engendrer la casse de pots en plastiques. Certaines variétés, comme le Fargesia Murielae, vont présenter un port fourni dès la base, et éviter ainsi d'avoir un pied dénudé plutôt disgracieux. D'autres bambous, comme les Phyllostachys Aurea ou Nigra, sont eux traçants, mais offrent des variétés de couleurs intéressantes, avec des cannes respectivements dorées ou noires. Mais pour ces derniers, attention aux vents froids et sec !

En pleine terre, pour constituer une haie

Elaborer une haie à partir de bambous a l’avantage de garantir un résultat rapide, de part leurs pousses, tout en proposant un feuillage persistant, à même de vous protéger toute l’année. Ainsi, hiver comme été, votre haie vous apportera une barrière visuelle vous masquant de vos voisins, d’un passage de rue, ou de tout autre élément visuel disgracieux.
Concernant les variétés, et dans la continuité de la culture en pot, les bambous de type Fargesia vous proposeront une pousse dite non-traçante, c’est à dire sans colonisation intempestive du terrain entourant la plantation. Pratique pour une haie, pour éviter de voir des bambous pousser sur le terrain voisin ! Nous privilégierons les bambous Fargesia Rufa ou Robusta, se comportant tous deux très bien au sein d’une haie, et ayant une bonne résistance à la sécheresse.
Il est toutefois possible d’opter pour des bambous Phyllostachys Humilis, pour leur vigueur, leur rusticité (résistant jusqu’à -25°C) et leur feuillage dense (parfait pour une haie non ?). En revanche, nous conseillons l’utilisation d’une barrière anti-rhizomes pour limiter la propagation, car cette espèce est particulièrement traçante. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix !

Et pourquoi pas en sujet isolé ?

Le bambou peut vous apporter une touche exotique, en le plantant directement au milieu de votre jardin, en sujet isolé. Il saurait ainsi apporter du volume à vos plantations, tout en restant persistant, tout au long de l’année. Si les bambous propices à la constitution d’une haie énumérés ci-dessous feront aussi de beaux sujets isolés, certaines autres variétés tirent leurs épingles du jeu.

Les bambous Phyllostachys, assurant une belle croissance et proposant une taille respectable sont des bambous prisés en sujet isolé. Le Phyllostachys Aureosulcata vous apportera un jeu de couleurs très attrayant : des chaumes jaunes, alternant sur la longueur un jaune uni avec un jaune strié de vert. Son feuillage fera lui aussi son effet, avec un vert foncé lustré. De quoi présenter une belle originalité à votre jardin.

Moins connu, plus rare, mais valant le coup d’œil avec ses chaumes arqués, le Chusquea Culeou, originaire du Chili et d’Argentine, proposera une belle taille à l’âge adulte. Son feuillage sera aussi spécifique, avec des branches courtes, et des feuilles insérées au niveau des nœuds, comme beaucoup de plantes de l’hémisphère sud. Côté couleur, il affichera un nuancier de vert, jaune à brun-rougeâtre, le rendant, lui aussi, très remarquable.

Pour une plantation le long des murs

Planter des bambous le long d’un mur peut permettre de l’habiller, tout en proposant une touche d’esthétisme, et évitant ainsi d’avoir au sein de son jardin une vision sur un grand mur blanc, sale ou abîmé !

Nous insisterons sur le fait de choisir des variétés de bambous non traçants, comme développé précédemment (la famille des Fargesia notamment), pour éviter que les rhizomes ne s’étendent de l’autre côté du mur ou de la clôture, et ressortent à l’extérieur, donnant ainsi de nouvelles pousses non désirées. Il existe pour cela des barrières anti-rhizomes, pour contenir cette expansion. Cette barrière est particulièrement efficace car les racines des bambous ont la particularité de pousser à une faible profondeur, et donc ne passent pas en dessous de la barrière en question, comme pourrait le faire d’autres espèces de végétaux. Pensez-y dès la plantation !